L’équipe

Johanna Lhuillier

Co-directrice de la mission, Johanna Lhuillier est Chargée de Recherche au CNRS (membre du laboratoire UMR 5133 Archéorient, CNRS/Lyon 2). Archéologue et céramologue, spécialiste de l’Asie centrale protohistorique, elle a participé depuis 2005 à des travaux de terrain et des études de collections archéologiques en Ouzbékistan, au Turkménistan, au Kirghizstan, en Afghanistan et en Iran. Elle a terminé en 2010 un doctorat sur l’âge du Fer ancien et la transition avec l’âge du Bronze en Asie centrale méridionale. Ses travaux postdoctoraux (Deutsches Archäologisches Institut 2011-2013) l’ont conduit à s’intéresser plus spécifiquement aux périodes achéménide et achéménide. Ses recherches actuelles portent sur la formation, l’organisation et l’évolution des sociétés d’Asie centrale à l’âge du Fer (continuité/discontinuité des assemblages matériels, des conditions de vie, du statut social et des évolutions urbaines).

http://www.archeorient.mom.fr/annuaire/lhuillier-johanna
https://univ-lyon2.academia.edu/JohannaLhuillier
https://hal.archives-ouvertes.fr/search/index/q/%2A/authIdHal_s/johanna-lhuillier/

Shapulat Shajdullaev

Co-directeur de la mission, Shapulat Bazarovich Shajdullaev est depuis 2005 professeur d’archéologie à l’Université d’État de Termez, où il est également directeur du département d’Histoire et d’Archéologie de l’Ouzbékistan. Il a été membre de l’Institut d’Archéologie de l’Académie des Sciences d’Ouzbékistan à Samarkand ente 1982 et 2005. Il a obtenu en 1990 son doctorat, avec une thèse portant sur la Bactriane septentrionale durant l’âge du Fer ancien, puis en 2009 il a terminé une thèse d’État sur les étapes de formation et de développement de la société sur le territoire ouzbek à partir de l’exemple de la Bactriane. Il est l’auteur de trois monographies et d’une cinquantaine d’articles. Il a été co-directeur de la mission germano-ouzbèke et est actuellement co-directeur de la mission tchéco-ouzbèke. Ses recherches actuelles portent principalement sur l’archéologie de la Bactriane durant l’âge du Bronze et l’âge du Fer ancien, ainsi que sur l’histoire de la formation des sociétés d’Asie centrale.

https://tersu.academia.edu/ShapulatShaydullaev

Julie Bessenay-Prolonge

Julie Bessenay-Prolonge est archéologue, spécialiste de la protohistoire de l’Iran et de l’Asie Centrale méridionale. Elle a soutenu en 2018 une thèse de doctorat consacrée aux régions du nord de l’Iran depuis le Chalcolithique jusqu’à l’Âge du Fer. Elle est actuellement chercheuse associée à l’équipe du Village à l’État au Proche et Moyen-Orient de l’UMR 7041 – ArScAn. Julie a également participé à de nombreuses fouilles archéologiques en France, mais aussi au Nakhitchevan (Azerbaïdjan) et dans le sud du Turkménistan.

http://www.arscan.fr/vepmo/membres-de-lequipe-2/julie-bessenay-prolonge/
https://mae.academia.edu/JULIEBESSENAYPROLONGE

Jean-Baptiste Caverne

Ingénieur en Sciences de l’Information Géographique, Jean-Baptiste Caverne a étudié à l’École Supérieure des Géomètres et Topographes. Passionné d’Histoire et de Patrimoine, il applique ses compétences dans le domaine de l’Archéologie depuis presque dix ans. Durant plus de six années, il a assuré la responsabilité de la Topographie et de la Géomatique au sein du bureau d’études PALEOTIME, spécialisé sur les périodes Pré et Protohistoriques.  Par ailleurs, il participe assez régulièrement à des missions archéologiques en Asie centrale (Turkménistan, Afghanistan, Ouzbékistan). Le sujet des sites de hauteur fortifiés et celui de l’approvisionnement en matière première retiennent plus particulièrement son attention à travers le pendant cartographique qu’ils impliquent. Pratiquant assidu de sports de montagne, il se prépare à devenir aussi accompagnateur de randonnées.

http://aprage.fr/index.php/association/membres/18-jean-baptiste-caverne

Lionel Darras

Lionel Darras est ingénieur d’étude au CNRS, rattaché à l’UMR5133-Archéorient et spécialisé dans l’instrumentation géophysique appliquée à l’archéologie. Il a appliqué ses compétences en instrumentation géophysique depuis de nombreuses années dans différents contextes scientifiques, tout d’abord dans le domaine de l’océanographie sur les navires de l’IFREMER de 2000 à 2004 puis dans le domaine du suivi de glissements de terrain à l’UMR 5275-ISTerre de 2009 à 2014. Depuis 2014 au sein du laboratoire Archéorient, il réalise des projets instrumentaux (parties mécaniques, électroniques et logicielles) pour faciliter la réalisation sur le terrain des prospections géophysiques ainsi que le traitement de ces données. Il participe également à différentes missions archéologiques (Chypre, Azerbaïdjan, Kurdistan Irakien, Égypte) pour prendre en charge les prospections géophysiques. Depuis 2017 dans le cadre de la MAFBAP, il réalise une série de prospections magnétiques sur différents sites de l’oasis de Kayrit afin d’obtenir une cartographie des structures archéologiques présentes dans le sous-sol. Ces résultats viennent compléter les informations acquises par les prospections de surface et fouilles déjà réalisées par les archéologues et permettent d’arriver à une vision plus complète des modalités d’occupation de ces sites.

https://www.archeorient.mom.fr/annuaire/darras-lionel

Odiljon Khamidov

Odiljon Abduvokhidovich Khamidov est titulaire d’un Master de l’Université d’État de Termez. Il a été maître assistant entre 2010 et 2012 au Lycée académique de Termez, puis entre 2012 et 2016 à l’Université d’État de Termez. Il prépare actuellement une thèse de Doctorat à l’Institut d’Archéologie de l’Académie des Sciences d’Ouzbékistan à Samarkand sous la direction de Shapulat Shajdullaev, portant sur les nouveaux sites d’époque Kuchuk I en Bactriane septentrionale. Ses centres d’intérêt portent sur l’archéologie de l’Asie centrale pendant la période Yaz I, l’histoire et l’archéologie de la Civilisation de l’Oxus (BMAC), l’étude des textes avestiques et de la culture matérielle. Depuis 2014, il est membre de la mission archéologique tchéco-ouzbèke (dir. Sh. Shajdullaev et L. Stančo), dans laquelle il travaille sur les sites de l’âge du Fer ancien. Dans le cadre de la MAFBAP, il travaille principalement à Kayrit-Tepa. Il mène également des prospections afin d’établir la carte archéologique du nord de la province du Surkhan-Darja.

https://tersu.academia.edu/OdiljonKhamidov

Alisher Shajdullaev

Alisher Shapulatovich Shajdullaev a obtenu son doctorat à l’Université Nationale d’Ouzbékistan Mirzo Ulugbek de Tashkent, université dans laquelle il enseigne depuis 2013 (département d’Archéologie). Il a participé à des nombreuses fouilles en Ouzbékistan, sur les sites prestigieux de Dzharkutan, Tilla bulak, Arabulak, Kayrit-Tepa, Dzhandavlattepe, Afrasiab. Entre 2006 et 2010 il a participé comme membre de la mission archéologique ouzbéko-allemande aux fouilles sur des sites de l’âge du Bronze dans la vallée de Sherabad. Depuis 2009, il a participé à de nouvelles prospections et fouilles dans cette même vallée en tant que membre de la mission archéologique ouzbéko-tchèque. Ses recherches portent sur l’âge du Bronze et l’âge du Fer en Asie centrale et en particulier sur la glyptique de l’âge du Bronze.

https://nuu.academia.edu/AlisherShaydullaev